La fête dans tous ses états Infoteuf

Tas sur la Terre Environnement et développement durable

 

Plantons le décor !

  • Les festivals de musiques produisent de nombreux déchets et consomment beaucoup d’énergie en peu de temps.
  • Les organisateurs de spectacles développent des actions favorables à l’environnement : tri-sélectif, utilisation de matériaux biodégradables ou énergie basse consommation, mise en place de toilettes sèches, etc.
  • Au-delà des actions sur l’environnement, de plus en plus de festivals prennent en compte la dimension économique et sociale de leur production. Ainsi ils favorisent l’accès à tous (accessibilité aux personnes à mobilité réduite, par exemple), en travaillant avec les producteurs locaux ou en associant les populations. Certains festivals reversent une partie de leurs bénéfices aux associations locales de solidarité ou culturelle.
Temps de dégradation Canette en aluminium :
10 à 100 ans
Chewing-gum :
5 ans
Mégot de cigarettes :
1 à 2 ans
Sac plastique :
autour de 450 ans

Que faire ?

On peut tous être contributeurs des démarches collectives mises en place par les organisateurs de festivals, ou les pouvoirs publics, et apporter notre pierre à l’édifice, par exemple :

  • Le co-voiturage, économise du CO2 et limite les prises de risques (si un capitaine de soirée est désigné).
  • Le tri sélectif prévu par les organisateurs ou la participation à la collecte des déchets les lendemains de fête.
  • Sur les stands de boissons ou de nourriture il est parfois possible de consommer des produits issus de l’agriculture bio ou du commerce équitable.
  • L’engagement bénévole est une forme de contribution à une action solidaire.

Les festivals éco-responsables contribuent à une prise de conscience citoyenne

Que dit la loi ?

  • Déclaration en Préfecture (+ 500 per­son­nes) : Décret n°2006-334 du 21 mars 2006 du Code Général des Collectivités Territoriales
  • Décret n°2006-1099 du 31 août 2006 rela­tif aux Bruits de voi­si­nage du code de la Santé Publique
  • Il est inter­dit de jeter des déchets sur la voie publi­que : Articles R.632-1 et R.638-5 du Code Pénal
  • Le Maire est garant de la tran­quillité publi­que : arti­cles L2212-1 et L2212-2 du Code Général des Collectivités loca­les Territoriales

A qui s’adresser ?

  • Accompagner les démar­ches col­lec­ti­ves de déve­lop­pe­ment dura­ble.
    Autre liens sur www.are­macs.com.
    www.les­connexions.org
  • CEAS Centre d’Etudes et d’Action Sociale.
  • Culture et Promotion.
    www.culture-et-pro­mo­tion.org
  • IRMA centre d’Information et de res­sour­ces Musiques Actuelles.
    www.irma.asso.fr
  • Le réseau d’éducation à l’envi­ron­ne­ment GRAINE.
    www.graine-pdl.org
  • Médiateur Rave et free, Préfecture et DRCSJS/DDCSJS (Direction Régionale/Départementale de la Cohésion sociale, de la jeu­nesse et des Sports).
  • Trempolino en région pays de la Loire (res­sour­ces et des sou­tiens aux artis­tes).
    www.trempo.com