La fête dans tous ses états Infoteuf

Sea, sex and... Sexualité sous influences

 

Plantons le décor !

  • Lors des soirées et suivant nos consommations, les lieux, les situations, les personnes… Tout peut devenir beau, harmonieux, idyllique voire fusionnel.
  • La plupart des produits psycho actifs ont un impact sur notre façon de ressentir et de vivre les choses. On peut avoir du mal à contrôler ses pulsions et ses envies. Nos actes peuvent avoir des conséquences, par exemple le viol, les attouchements, les agressions sexuelles…
  • Nos consommations peuvent avoir une incidence sur notre capacité à faire des choix, notamment sur nos comportements et pratiques sexuels. Certains actes peuvent être difficiles à accepter lorsque l’on retrouve tous ses esprits.
  • Nos consommations peuvent nous rendre plus vulnérables face à des situations ou face à la pression du groupe…

Que faire ?

  • Garder son verre car quelque chose peut y être versé à son insu…
  • Lors de rapports sexuels, différents problèmes peuvent survenir (sécheresse vaginale, troubles de l’érection…), à la suite d’une consommation de produits.
  • Si tu sens que tu perds le contrôle de tes pulsions et envies, tu peux rester auprès de tes amis, ou personnes de confiance. Il vaut mieux parfois se priver d’une expérience que de la regretter. Si une personne se montre insistante malgré ton refus, n’hésite pas à en parler autour de toi.

Pour rappel
Le préservatif reste la meilleure protection contre les Infections Sexuellement Transmissibles, le sida et les hépatites.

1 Message

  • Sea, sex and... 10 mai 2012 01:34, par Camille

    Bonsoir,

    Je suis intriguée par la lacune des informations dans la partie "Que faire ?"
    Conseiller l’utilisation du préservatif n’est, selon moi, pas suffisant.
    J’y rajouterais des conseils de prévention comme celui de l’importance du gel lubrifiant (qui réduit les risques de craquage du préservatif, facilite la pénétration surtout en cas de sècheresse vaginale ou de sodomie…)
    On peut aussi parler de gants ou de digues dentaires utiles en particulier en cas de relation lesbienne.
    Je n’ai pas non plus vu d’information sur la contraception d’urgence ou de traitement post-exposition au vih.

    J’ai beaucoup apprécié le reste du site mais merci de prêter attention à ces remarques.

Que dit la loi ?

  • La consom­ma­tion de pro­duits stu­pé­fiants est inter­dite par la loi du 31 décem­bre 1970 n° 070-1320 du Code de la Santé Publique, rela­tive aux mesu­res sani­tai­res de lutte contre la toxi­co­ma­nie et la répres­sion du trafic et de l’usage illi­cite de sub­stan­ces véné­neu­ses.
  • L’agres­sion sexuelle, selon l’arti­cle 222-22 du code pénal, est pas­si­ble de 5 ans d’empri­son­ne­ment et jusqu’à 7 500 euros d’amende. Le viol, arti­cle 222-23 du code pénal est pas­si­ble de 15 ans de réclu­sion cri­mi­nelle, 20 ans en cas de cir­cons­tan­ces aggra­van­tes.

A qui s’adresser ?